Recherche avancée
Cliquez ici pour accéder à l’index des collections
Anterior Résultat 81 de 233 Següent

© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres, 2017

image 2

© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres, 2017

Num. cat. 1041

Sans titre
Pietà. Œuvre faite pour être vue avec des anaglyphes

Collection de l'artiste

Cette œuvre s’intitule «Pietà. Œuvre faite pour être vue avec des anaglyphes». Dalí s’inspire ici des travaux de Béla Julesz (1928-2003), neuroscientifique américain spécialisé dans l’étude du système visuel et auteur de recherches en psychologie expérimentale sur la perception visuelle et auditive. En 1959, Julesz crée «le stéréogramme à points aléatoires (RDS) en utilisant deux images formées de points aléatoires, identiques à quelques différences près». Dalí reprend ici l’anaglyphe qui illustre l’ouvrage de Julesz, «Foundations of Cyclopean Perception», The University Chicago Press, Chicago et Londres, 1971 (image 2). Par ailleurs, cette œuvre est également inspirée de la «Déposition Borghèse» (c. 1507) de Raphaël (1483-1520), peinture conservée à la galerie Borghese de Rome.

Descharnes, Robert | Terayama, S., Dalí: the book of great masters, Zauho, Tokyo, 1978, il. 57 (image indirecte)

Vallès i Rovira, Josep, Dalí delit Empordà, Carles Vallès, Figueres, 1987, p. 173 (imagen indirecta)

Giménez-Frontín, José Luis, Teatre-Museu Dalí, Tusquets / Electa, [Barcelona] / Madrid, 1994, p. 131 (image indirecte)

Dalí monumental, Museu de Arte de Sao Paulo Assis Chateaubriand, Sao Paulo, 1998, p. 176 (image indirecte) (détail)

Dalí par Robert Descharnes, Ajuntament de Cadaqués | Museu de Cadaqués, Cadaqués, 2007, p. 152 (image indirecte) (détail)

Memoria 2015 = Memòria 2015, Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres, 2016, p. 101 (image indirecte) (détail)

Provenance

Collection de l'artiste

Observations

Cette œuvre s’intitule «Pietà. Œuvre faite pour être vue avec des anaglyphes». Dalí s’inspire ici des travaux de Béla Julesz (1928-2003), neuroscientifique américain spécialisé dans l’étude du système visuel et auteur de recherches en psychologie expérimentale sur la perception visuelle et auditive. En 1959, Julesz crée «le stéréogramme à points aléatoires (RDS) en utilisant deux images formées de points aléatoires, identiques à quelques différences près». Dalí reprend ici l’anaglyphe qui illustre l’ouvrage de Julesz, «Foundations of Cyclopean Perception», The University Chicago Press, Chicago et Londres, 1971 (image 2). Par ailleurs, cette œuvre est également inspirée de la «Déposition Borghèse» (c. 1507) de Raphaël (1483-1520), peinture conservée à la galerie Borghese de Rome.

Bibliographie

Descharnes, Robert | Terayama, S., Dalí: the book of great masters, Zauho, Tokyo, 1978, il. 57 (image indirecte)

Vallès i Rovira, Josep, Dalí delit Empordà, Carles Vallès, Figueres, 1987, p. 173 (imagen indirecta)

Giménez-Frontín, José Luis, Teatre-Museu Dalí, Tusquets / Electa, [Barcelona] / Madrid, 1994, p. 131 (image indirecte)

Dalí monumental, Museu de Arte de Sao Paulo Assis Chateaubriand, Sao Paulo, 1998, p. 176 (image indirecte) (détail)

Dalí par Robert Descharnes, Ajuntament de Cadaqués | Museu de Cadaqués, Cadaqués, 2007, p. 152 (image indirecte) (détail)

Memoria 2015 = Memòria 2015, Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres, 2016, p. 101 (image indirecte) (détail)